Wisdom of Life

Formation à la Gouvernance universitaire et au leadership au profit des membres de la CRUFAOCI

Durant l’Assemblée générale de la CRUFAOCI qui s’est tenue à l’Université de Dschang, un atelier portant sur la gouvernance universitaire a été organisé pour les membres de la CRUFAOCI et les observateurs, conformément au plan d’action de la conférence adoptée en 2015. Il avait pour but de donner aux cadres dirigeants des établissements d’enseignement supérieur, un aperçu de la formation que le CAMES apporte aux institutions d’enseignement supérieur et de recherche dans ce domaine.

 

L’atelier était animé par deux experts de ce programme que sont les professeurs Claude LISHOU et Bonaventure MVÉ ONDO. Le premier a présenté aux participants les fonctionnalités de la plateforme de formation à distance ainsi que les différents modes d’accès. Prenant en compte particulièrement les difficultés de connexion à l’internet dans certains campus de notre continent, celui-ci a insisté sur les possibilités de suivre cette formation,  même en mode déconnecté. Il a aussi rappelé les trois (3) modes de diffusion de cette formation (Autoformation individuelle, Formation hybride de l’équipe de gouvernance autour du recteur ou du Chef d’établissement, coaching individuel du Recteur, Président ou Directeurs généraux d’établissement). Il reste maintenant aux autorités universitaires et aux responsables pédagogiques qui souhaitent, soit participer, soit accueillir une telle formation d’en faire la demande auprès de Monsieur le Secrétaire général du CAMES, pour la programmation des sessions de formation, selon des modalités arrêtées de commun accord.

Pour sa part, traitant du volet gouvernance sociale, le professeur Bonaventure MVÉ ONDO a centré sa leçon sur la Gestion des conflits. Après avoir rappelé le contexte général dans lequel fonctionnent nos institutions et les généralités sur la gouvernance universitaire et la gouvernance sociale des universités, il a édifié les participants sur la récurrence des conflits à l’université, sur leur typologie et surtout sur la méthodologie que doivent appliquer les plus hauts responsables des universités pour leur gestion comme pour leur prévention.

Pour donner une touche plus pratique à cette leçon, il a soumis aux participants à un jeu de rôle sur l’exemple d’une crise majeure entre deux protagonistes que peuvent être un responsable syndical des enseignants et le directeur d’un établissement qui a décidé de la continuité des cours, se présentant alors comme un briseur de grève. Il a procédé ensuite au débriefing de la médiation qui a été conduite avec l’appui du groupe Observateur.
Un second cas pratique, sur un conflit entre le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, plus largement appelé la tutelle et un Recteur a été présenté. Cette présentation a été suivi d’un débriefing. A la fin de l’atelier, une évaluation bilan de connaissances et de savoir-faire sous forme de QCM a été réalisée. Elle a permis de vérifier l’appropriation par les participants et de prendre la mesure de cet axe de la gouvernance sociale à l’université.

Plus que jamais, la modernisation de la gouvernance de l’enseignement supérieur ne porte pas seulement sur la réforme de leur cadre juridique et sur la mise en place de nouveaux mécanismes de financement, ni dans la création de nouveaux outils de pilotage et de fonctionnement, elle porte aussi sur le renforcement des capacités de ses cadres dirigeants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Categories